Femme atteinte d’un cancer appuyée contre son mari

Les patients et leur histoire personnelle

Une tumeur est tout aussi individuelle que le patient lui-même. Les tests génétiques aident les médecins et leurs patients à trouver le traitement adapté à l’individu. Des personnes concernées racontent ici leur expérience personnelle avec les tests génétiques dans le cadre de leur traitement anticancéreux.

Test génétique et cancer du sein – Christine, atteinte, témoigne

Christine S., en France, atteinte d’un cancer du sein, a fait faire un test génétique.Ce test sert à établir un diagnostic chez les femmes atteintes d’un cancer du sein et fournit entre autres des renseignements sur l’activité de certains gènes à l’intérieur du tissu tumoral. Pour Christine S., faire ce test était une bonne décision. Elle raconte ici son histoire :

«Quand on a diagnostiqué mon cancer du sein au stade précoce, mon spécialiste en oncologie gynécologique m’a indiqué qu’il était possible de réaliser un test diagnostic susceptible de me fournir plus de précisions sur ma tumeur. J’ai suivi le conseil de mon chirurgien pour plusieurs raisons et ai décidé de subir une opération et le test. Mon objectif était d’éviter une chimiothérapie qui semblait à première vue faire partie des traitements possibles.

Mon objectif était d’éviter une chimiothérapie.

Lorsque les résultats du test sont arrivés environ dix jours après l’envoi de mon échantillon tissulaire, il était clair que j’avais la possibilité d’éviter une chimiothérapie. Étant biologiste de formation, j’ai pu discuter en détail de ma maladie avec mon chirurgien. Il m’a expliqué au cours de nos entretiens tous les avantages et risques d’une chimiothérapie. Il a ensuite pris contact avec l’équipe médicale de l’hôpital à Orléans chargée de ma radiothérapie. Tous les médecins étaient d’avis que, dans mon cas, il était indiqué de limiter le traitement à une radiothérapie et une hormonothérapie.

La grande fatigue due à la radiothérapie m’a obligée à réduire mes heures de travail à 60 %. Malgré tout, je suis heureuse de pouvoir continuer à travailler, car cela me fait du bien.

  • Femme atteinte d’un cancer au travail

    Pour un grand nombre de personnes concernées, travailler est valorisant et leur permet de cultiver des contacts sociaux.

Comme pour bien d’autres femmes qui ont vécu la même expérience, ma vie s’en est trouvée fondamentalement renversée. J’accorde désormais à toutes les choses de la vie beaucoup plus de considération qu’avant et j’essaie de toutes mes forces de guérir. Je suis très heureuse que le stress supplémentaire d’une chimiothérapie me soit épargné, car elle aurait rendu ma vie encore plus difficile. Étant mère de cinq enfants, la responsabilité que je porte est déjà bien assez lourde.

Je recommande ces tests à toutes les femmes atteintes d’un cancer du sein qui sont susceptibles d’en profiter.

Mon intention : rendre publique la possibilité qui nous est offerte d’effectuer des tests génétiques

Avant d’apprendre que j’avais un cancer du sein, je n’avais jamais entendu parler de procédures de tests diagnostiques. Il est très important que toutes les femmes sachent qu’il existe des tests génétiques et qu’ils fournissent des informations supplémentaires sur certains types de tumeurs.
Grâce à ces tests, il est possible dans certains cas d’éviter des traitements inutiles, comme la chimiothérapie par exemple. Outre une économie des coûts de traitement, je suis persuadée que ce test apporte du réconfort aux femmes, surtout au moment où elles en ont le plus besoin.»

Résumé

Les tests génétiques peuvent aider à trouver un traitement qui sera efficace et à éviter des traitements inutiles. Renseignez-vous auprès de votre médecin.