Contenu

Comprendre

Qu’est-ce que l’œdème maculaire diabétique?

Le diabète peut provoquer différentes maladies secondaires et complications. L’une d’entre elles est l’œdème maculaire diabétique (OMD) – une maladie qui peut fortement altérer la vision. Seul l’ophtalmologue peut poser un diagnostic certain.

Quel est le lien entre le diabète et les maladies oculaires?

Le diabète sucré est une maladie métabolique fréquente d’évolution chronique qui s’accompagne d’une augmentation de la glycémie (taux de sucre dans le sang). Au fil des ans, ces concentrations élevées de sucre dans le sang provoquent des modifications dans les vaisseaux sanguins de tout l’organisme. Ces lésions vasculaires sont responsables de complications liées au diabète, par exemple au niveau des reins ou du système cardiovasculaire.

Les yeux peuvent également être atteints de lésions secondaires au diabète, car des concentrations élevées de sucre dans le sang peuvent aussi affecter les petits vaisseaux sanguins de la rétine et altérer la vision au cours du temps.

Rétine et macula

Comme les lésions oculaires diabétiques touchent particulièrement la rétine et la région de la macula, ces structures vont être présentées plus précisément.

La rétine est une couche cellulaire sensible à la lumière, située à l’intérieur de l’œil (Fig. 1). La macula qui a environ la taille d’un grain de riz se trouve au centre de la rétine (encore appelée «tache jaune», en latin: Macula lutea) et contient un nombre particulièrement important de cellules visuelles. La fovéa (en latin: Fovea centralis) est au centre de la macula. Cette minuscule dépression de la macula, d’un diamètre d’environ 1,5 millimètre, nous permet de reconnaître de très petits détails. Nous voyons moins précisément avec la rétine périphérique, ces zones rétiniennes servent plutôt à s’orienter grossièrement.

Fig. 1: Coupe de l’œil. La macula avec la fovéa est particulièrement importante pour la vision nette.

Lésions rétiniennes diabétiques

La persistance d’une glycémie élevée peut provoquer des lésions de la rétine. Les médecins différencient deux types:

  • Les lésions des vaisseaux sanguins de la rétine, appelées «rétinopathie diabétique» dans le jargon médical.
  • L’accumulation pathologique de liquide dans la macula, appelée «œdème maculaire» ou «maculopathie diabétique» dans le jargon médical.

La maladie rétinienne diabétique se développe insidieusement sur plusieurs années. Le stade précoce de la maladie est appelé rétinopathie diabétique non proliférative. Durant cette phase, des lésions apparaissent dans les parois des vaisseaux sanguins et on observe la formation de poches sur les vaisseaux ainsi que des saignements isolés de la rétine.

Lorsque la maladie progresse, une rétinopathie diabétique proliférative (proliférative = qui foisonne) survient: de nouveaux vaisseaux sanguins qui laissent facilement s’échapper du sang se forment tout d’abord dans la rétine, puis également dans la couche superficielle de la rétine.

Dans la rétinopathie diabétique, les lésions vasculaires sont situées essentiellement à la périphérie de la rétine, donc dans les zones externes de la rétine. C’est pourquoi les personnes atteintes ne présentent souvent pas de troubles visuels pendant une période prolongée.

À l’inverse, dans l’œdème maculaire diabétique, les modifications apparaissent au centre de la rétine, ce qui provoque plus fréquemment des symptômes déjà aux stades précoces. Un œdème maculaire diabétique peut survenir à tous les stades de la rétinopathie diabétique. Nous souhaitons ci-dessous vous informer en particulier sur l’œdème maculaire diabétique.

Qu’est-ce exactement que l’œdème maculaire diabétique (OMD)?

L’augmentation de la glycémie observée dans le diabète endommage aussi les petits vaisseaux sanguins des yeux. Lorsque du liquide provenant des vaisseaux oculaires endommagés et plus poreux s’accumule au niveau de la macula, celle-ci gonfle. Les médecins appellent cette accumulation pathologique de liquide dans la macula «œdème maculaire». Comme l’œdème touche la zone de la vision la plus nette, il peut fortement altérer la vision des personnes concernées.

Fréquence et facteurs de risque de l’œdème maculaire diabétique

Les lésions de la rétine font partie des complications fréquentes du diabète. Une rétinopathie diabétique est observée chez environ un tiers des patients diabétiques.

Presque 7% des personnes diabétiques sont atteintes d’un œdème maculaire diabétique (OMD) dans le monde, les patients porteurs d’un diabète de type 1 étant un peu plus souvent touchés que ceux porteurs d’un diabète de type 2. Dans le monde occidental, l’OMD représente l’une des causes les plus fréquentes de malvoyance grave et de cécité chez les personnes en âge de travailler. Chez environ 60% des patients, les deux yeux sont atteints d’OMD.

Il n’existe pas de données de prévalence précises pour la Suisse et seule une estimation est possible. Selon l’Office fédéral de la statistique, 309 600 personnes (4,4%) souffraient d’un diabète en 2017 dans la population générale. Environ 11,4% des diabétiques développent un OMD en moyenne européenne, ce qui correspondait à 35 300 patients en Suisse en 2017 selon les estimations.

Différents facteurs de risque contribuent au développement d’un OMD:

  • Augmentation de la glycémie
  • Durée du diabète
  • Hypertension artérielle

Un trouble du métabolisme des graisses et la présence d’une atteinte rénale diabétique semblent en outre augmenter le risque d’OMD.

Comment l’œdème maculaire diabétique se manifeste-t-il?

Les symptômes d’un OMD apparaissent la plupart du temps lentement et de manière insidieuse et ne sont souvent pas du tout perçus par les personnes concernées dans la phase initiale.

Ce n’est qu’aux stades avancés que l’OMD entraîne des problèmes notables tels que:

  • Dégradation de l’acuité visuelle (Fig. 2)
  • Trouble de la vision des couleurs (Fig. 2)
  • Taches dans le champ de vision (Fig. 2)
  • Vision déformée et floue (Fig. 2)
  • Difficultés à lire
  • «Pluie de suie» devant l’œil, lorsque se produisent des saignements à l’intérieur du globe oculaire, dans ce que l’on appelle le corps vitré

Fig. 2: (de la gauche vers la droite)
a: opacités du corps vitré (corps flottants)
b: vue floue
c: vue double
d: les couleurs paraissent moins intenses

Quand faut-il consulter l’ophtalmologue?

Si vous avez un diabète, vous devez vous faire examiner régulièrement par un ophtalmologue. Car des lésions peuvent déjà être présentes au niveau de la rétine ou dans la région de la macula, même si vous ne percevez encore aucune modification de votre vision. Si l’ophtalmologue constate des modifications au niveau de la rétine, un traitement précoce peut améliorer le succès du traitement.

Demandez à votre médecin de famille ou à votre diabétologue quand vous devez consulter un ophtalmologue. Les experts font les recommandations suivantes:

  • Les personnes atteintes de diabète de type 2 devraient consulter un ophtalmologue dès que le diagnostic de la maladie est posé.
  • Les patients atteints de diabète de type 1 devraient être régulièrement examinés par un ophtalmologue à partir de l’âge de 11 ans. Avant l’âge de 11 ans, les enfants ne doivent être examinés par un ophtalmologue que si le diabète est déjà présent depuis cinq ans.

En l’absence de lésions rétiniennes, de nombreux ophtalmologues recommandent des examens de contrôle annuels. La SSED (Société Suisse d’Endocrinologie et de Diabétologie) recommande un examen oculaire au minimum tous les deux ans dans le cabinet de premier recours. En présence d’une rétinopathie, l’ophtalmologue détermine la fréquence des contrôles au cas par cas.

Si vous remarquez l’apparition de nouveaux troubles visuels entre vos visites de contrôle, contactez sans délai votre ophtalmologue.

Prévention: ce que vous pouvez faire vous-même pour la santé de vos yeux

Une élévation ou une forte fluctuation de la glycémie contribue aux lésions rétiniennes. Veillez donc au bon contrôle de votre glycémie et au maintien de valeurs stables: prenez vos médicaments contre le diabète de manière fiable et suivez votre traitement par l’insuline comme convenu avec votre médecin de famille ou votre diabétologue. Veillez à avoir une alimentation saine et une activité physique suffisante.

Une hypertension artérielle doit également être traitée – une partie des complications du diabète peut être évitée lorsque la pression artérielle est abaissée.

Comme le tabagisme porte atteinte aux vaisseaux sanguins, vous devez absolument vous abstenir de fumer.

Les lésions rétiniennes ou l’œdème maculaire liés au diabète ne sont pas douloureux et ne provoquent pas non plus de troubles visuels aux stades précoces. Mais certains éléments indiquent que les lésions rétiniennes peuvent être traitées avec plus de succès aux stades précoces. Rendez-vous donc aux visites de contrôle régulières chez l’ophtalmologue! Celui-ci peut dépister précocement des modifications oculaires et si nécessaire, instaurer à temps un traitement.

Test de la grille d’Amsler

Le test de la grille d’Amsler et un outil simple vous permettant de contrôler vous-même à domicile certains aspects de votre vision. La grille d’Amsler est un carré comportant des lignes sombres et un point noir au milieu (Fig. 3).

Fig. 3: Le test de la grille d’Amsler

Voici comment réaliser le test de la grille d’Amsler:

  1. Si vous portez habituellement des lunettes, gardez-les pour regarder la grille.
  2. Couvrez un œil pour contrôler la vision de l’autre œil. Il est important que vous ne plissiez pas l’œil couvert, car cela pourrait fausser le résultat.
  3. Regardez la grille à une distance d’environ 30 à 40 cm.
  4. Fixez directement le point noir situé au milieu de la grille.
  5. Répétez les étapes 1 à 4 pour contrôler l’autre œil.

Si les lignes semblent floues ou ondulées ou si vous remarquez des zones sombres ou vides, consultez immédiatement votre ophtalmologue!

Comment diagnostique-t-on l’œdème maculaire diabétique?

Seul un ophtalmologue peut poser un diagnostic certain. L’examen chez l’ophtalmologue commence par un interrogatoire sur vos antécédents médicaux et vos troubles actuels. L’ophtalmologue souhaite entre autres savoir si vous avez d’autres maladies que votre diabète, quels médicaments vous prenez et si vous avez déjà présenté des troubles visuels.

Il réalise ensuite certains examens:

  • Mesure de l’acuité visuelle.
  • Examen des segments antérieurs de l’œil (conjonctive, cornée, iris et cristallin) à l’aide d’une lampe à fente.
  • Examen du fond d’œil: la pupille est d’abord dilatée avec un collyre afin que l’ophtalmologue puisse bien évaluer la rétine et le corps vitré à l’aide d’une loupe. Vos pupilles étant dilatées, votre vue est moins bonne après l’examen et vous ne devez donc pas conduire vous-même pendant quelques heures.

Si des lésions sont déjà présentes au niveau de la rétine, d’autres examens sont judicieux:

  • Mesure de la pression intraoculaire.
  • Tomographie par cohérence optique (OCT): une lumière laser sans danger est dirigée sur la rétine lors de cet examen. Ceci permet de visualiser les différentes couches de la rétine et le médecin peut évaluer si du liquide tissulaire s’est accumulé dans la zone de la macula ( 4). L’OCT permet de représenter très précisément de très petites structures rétiniennes et peut aussi être utilisée pour contrôler le succès du traitement.
  • Angiographie en fluorescence: un colorant est injecté dans la veine du bras et parvient dans les vaisseaux sanguins du fond de l’œil. L’ophtalmologue peut ainsi mieux évaluer les vaisseaux des yeux et mettre en évidence des lésions dans la région de la macula qui nécessitent tout particulièrement un traitement.
Fig. 4: Macula saine (à gauche) par comparaison avec la macula diabétique (à droite).

Comment les personnes concernées réagissent-elles lorsqu’on leur diagnostique un OMD?

Un trouble de la vision entraîne une insécurité et une anxiété. Les personnes chez lesquelles un œdème maculaire vient d’être diagnostiqué sont souvent si inquiètes et éprouvées émotionnellement après l’entretien avec le médecin qu’elles ne sont pas en mesure d’avoir des pensées claires et de poser leurs questions. Quelques patients retracent quelles ont été leurs pensées une fois le diagnostic posé:

«Dois-je maintenant suivre un traitement à vie? Quel est mon pronostic? Après l’annonce du diagnostic ‹d’œdème maculaire diabétique›, j’étais tellement sous le choc que je n’étais plus en mesure de poser mes questions.»
«Je ne connaissais pas grand-chose de la macula, mais je n’ai pas posé beaucoup de questions. J’ai essayé de ‹digérer› ce que je venais d’apprendre.»
«Une foule de questions m’ont traversé l’esprit : ‹Vais-je devenir aveugle? Vais-je perdre mon emploi? Où puis-je trouver de l’aide psychique et financière?› »
«J’aurais aimé que l’on m’informe plus en détail sur la maladie. J’étais content qu’une personne m’ait accompagné.»
«Je souhaiterais à d’autres patients d’être informés en détail afin qu’ils n’aient pas peur du traitement.»
Précédent
Suivant

Conseils pour la consultation chez l’ophtalmologue

Si vous avez remarqué que vous présentiez des troubles visuels et que vous avez alors pris rendez-vous chez l’ophtalmologue, nous vous recommandons

  • de vous faire accompagner par une personne de confiance. Quatre oreilles entendent davantage que deux! En outre, la personne qui vous accompagne peut noter les points importants de l’entretien avec le médecin.
  • Notez les questions qui vous viennent éventuellement à l’esprit après l’entretien avec le médecin et posez-les lors de votre prochain rendez-vous.

Questions et réponses sur les maladies oculaires diabétiques / l’OMD

Mon père a 66 ans et est traité pour un diabète et une hypertension artérielle par des comprimés. Depuis quelques temps, il se plaint d’avoir de plus en plus du mal à lire son journal. L’ophtalmologue lui a maintenant diagnostiqué un œdème maculaire diabétique dans les deux yeux. Qu’est-ce que c’est exactement?

Le diabète endommage les petits vaisseaux sanguins des yeux. C’est pourquoi du liquide peut s’échapper de ces vaisseaux et parvenir dans le tissu environnant. La macula est la zone de la vision la plus nette qui nous permet de percevoir de fins détails. Lorsque du liquide provenant des vaisseaux de plus en plus poreux s’accumule au niveau de la macula, celle-ci gonfle (les médecins appellent cela un «œdème maculaire») et différents troubles visuels peuvent apparaître. Plus l’œdème maculaire diabétique est diagnostiqué précocement, meilleures sont les chances de traitement.

Un diabète de type 2 m’a été diagnostiqué récemment et est traité par des comprimés. J’ai maintenant lu que le diabète peut provoquer différentes maladies secondaires. Je suis très inquiet à l’idée que ma vision pourrait baisser à cause du diabète. Que puis-je faire?

Si vous ne l’avez pas encore fait, vous devez prendre un rendez-vous chez votre ophtalmologue. Il examinera vos yeux et évaluera la rétine et la macula au fond d’œil.

Un bon contrôle de votre glycémie est important pour la santé de vos yeux. Prenez vos médicaments comme convenu avec votre médecin et rendez-vous régulièrement aux visites de contrôle. Si votre glycémie est trop élevée, vous devez l’abaisser. Veillez à avoir une alimentation saine et équilibrée, à pratiquer une activité physique suffisante et à ne pas fumer – le tabagisme endommage les vaisseaux sanguins de tout l’organisme et donc aussi les petits vaisseaux des yeux.

Un diabète de type 1 m’a été diagnostiqué il y a 12 ans. J’ai récemment consulté mon ophtalmologue parce que la vue de mon œil droit s’était dégradée. On me traite maintenant à droite pour un OMD. Dois-je m’attendre à ce qu’un OMD se développe aussi au niveau de mon œil gauche?

On ne peut pas le prédire avec certitude. Des études ont cependant révélé qu’un OMD ne touche pas toujours les deux yeux: dans environ 40% des cas, seul un œil est atteint d’OMD.