Tasse de café sur du bois

Traitement médical en vacances – Le tour du monde de Lucile

«Hello Doc», une expression connue dans le monde entier. Et il y en a partout, des médecins engagés qui s’impliquent pour leurs patients même dans des conditions difficiles. Mais que faire si en Afrique ou en Amérique du Sud tout d’un coup vous avez besoin de soins médicaux? À quel point est-il possible de se préparer concrètement à une telle éventualité? Et comment part-on faire un tour du monde avec une valise pleine de médicaments? Toutes ces questions, Lucile Zünd les a réglées dans le cadre de ses préparatifs avec sa doctoresse pour pouvoir « décoller » sans soucis.

L’Afrique du Sud, le Sud-Est asiatique ou l’Amérique du Sud, vous allez véritablement voyager dans le monde entier. Vous êtes-vous procurée les coordonnées de médecins sur place ?

Notre trajet est relativement souple, nous avons bien quelques points fixes comme Johannesburg au départ, mais nous voulons aussi pouvoir décider spontanément nos prochaines destinations. Si je devais avoir besoin d’un médecin, je me rendrais simplement à l’hôpital le plus proche et je dirais que j’ai une poussée de SEP. Je peux le prouver puisque j’ai un passeport Médicaments et une attestation de ma neurologue confirmant que je suis atteinte de SEP. Pour le traitement dont j’aurai besoin en cas d’urgence, j’en parlerai avec le médecin sur place et peut-être que j’appellerai ma neurologue ou que je lui enverrai un e-mail.

Est-ce que la proximité de médecins spécialisés a joué un rôle dans la planification de votre trajet ?

Non, pas du tout. Je veux simplement profiter pleinement de ce voyage unique et ne pas tout prévoir à l’avance jusque dans le moindre détail.

  • Anne Rüffer interviewt MS-Patientin

    Lucile, atteinte de SEP, parle à Anne

Comment envisagez-vous la prise de médicaments avec les décalages horaires ? Est-ce que cela joue un rôle?

Bonne question. Notre première étape sera l’Afrique du Sud, et là il n’y a pas de décalage horaire. Comme j’ai la possibilité de conserver mon rythme, je ne devrais pas avoir d’autre décalage, tout du moins pas pour cette partie du voyage. Pour le reste je verrai sur place, ça ne devrait pas être si difficile. La SEP ne contrôle pas ma vie, je vis avec la SEP.

Les vaccins ne sont pas toujours sans danger avec une SEP. Avez-vous eu tous les vaccins sans problème et combien de temps à l’avance en avez-vous parlé avec votre équipe de médecins ?

Mon premier problème était de retrouver mon carnet de vaccination que j’avais égaré. D’un côté, c’est tout à fait moi… Avec ma généraliste, j’ai étudié tout le trajet et nous avons établi une liste des vaccins nécessaires. La question des vaccins peut se régler avec son ou sa généraliste, là, on n’a pas besoin de spécialistes, même avec une SEP.

0