Jusqu’au bout du monde : Visiter l’Amérique du Sud avec une SEP

Après une merveilleuse étape au Pérou, nous nous sommes remis en route direction la Bolivie. Nous avons sillonné pendant environ deux semaines la Bolivie (le pays probablement le plus pauvre d’Amérique du Sud) et avons découvert là encore des endroits magnifiques et impressionnants. Incroyable de voir avec quelle gentillesse et quelle cordialité les Boliviens nous ont accueillis bien qu’ils n’aient souvent pas grand-chose eux-mêmes.

Nous avons traversé le magnifique désert de sel d’Uyuni avant d’arriver au Chili où nous avons retrouvé des amis dont nous avions fait la connaissance au Pérou. Nous avions en effet décidé de faire tous les quatre un road trip jusqu’à Puerto Natales au Chili. Partant du Chili en passant par l’Argentine, nous voulions ensemble traverser la Patagonie sauvage en empruntant la Carretera Austral. Nous avons loué une voiture avec une tente de toit, et nous voilà partis.

Camper dans le désert

Notre premier arrêt fut une station-service où nous nous sommes offert une délicieuse douche chaude, avec wifi et parking gratuits. C’est là que nous avons organisé notre prochaine étape. Nous étions tous très curieux de voir comment se passerait notre première nuit à quatre sous la tente de toit. Dans l’ensemble, ce fut une première nuit agréable. Mais, sans vouloir anticiper, ces trois semaines m’ont véritablement menée à mes « limites camping ». Avec Remo, nous avons déjà beaucoup campé en vacances à la maison, ce n’était donc pas la première fois pour moi. Mais à quatre dans un espace si réduit, et encore avec de telles températures, ça n’a vraiment pas été toujours si simple ! Le jour, les températures se situaient le plus souvent autour de cinq degrés, voire moins. Et nous avons souvent dû faire cuire notre riz aux légumes sous une pluie d’orage glaciale, sous la grêle ou la neige, ou encore par vent fort. Cela a été une expérience incroyable, mais c’est absolument fou ce que, encore une fois, nous avons pu admirer comme spectacles naturels pendant ces trois semaines !

Nous avons dormi dans des parcs nationaux peuplés de pumas au fin fond du monde. Nous avons marché pendant des heures dans des paysages incroyables sans rencontrer âme qui vive, nous avons vu de merveilleux glaciers, des montagnes superbes, nous avons emprunté des routes qui n’en sont pas vraiment. Pour nous, une aventure absolument inimaginable.

Des moments inoubliables pendant la traversée de la bolivie avec une SEP

Puerto Natales était notre destination finale à quatre. Arrivés là, nous avons pris congé de nos amis. Avec Remo, nous voulions poursuivre notre route tous les deux pour aller jusqu’au bout du monde. Notre nouvelle destination était Ushuaia. Comme c’était bon, après si longtemps à quatre, de se retrouver à deux et de pouvoir profiter du calme. En arrivant à Ushuaia après dix heures de car, nous avions tous les deux la chair de poule. Encore une fois, j’en avais des larmes de joie dans les yeux et je suis sûre que nous nous souviendrons toute notre vie de ce moment-là. Partis de Colombie, nous avions vraiment réussi à atteindre le point le plus au Sud de l’Argentine : Fin del Mundo – plus loin, on ne trouve que l’Antarctique ! Waouh ! Quelle sensation incroyable ! Nous étions tous les deux si fiers et si heureux que, submergés de bonheur, nous sommes tombés dans les bras l’un de l’autre.

Mais, quelques jours plus tard, il nous fallait malheureusement repartir par Buenos Aires direction Iguazú au Brésil. Là-bas, nous avons admiré les immenses chutes d’Iguazú dernière station avant de reprendre le chemin du retour vers la Suisse. Mais avant cela, nous avons encore une fois profité du soleil brûlant du Brésil.

« Voir le monde de ses yeux est mille fois mieux que n’importe quel rêve. »

RAY BRADBURY
Aller au contenu principal